Le festival Sinfonia en Périgord, consacré à la musique baroque, a été créé en 1990 par Michel et David Théodorides.

Événement majeur de la musique baroque, le festival se déroule chaque année à la fin du mois d’août, dans certains lieux du patrimoine de la région de Périgueux : abbayes de Chancelade et de Brantôme, églises ou musées de Périgueux. Accueillant des formations baroques de niveau national et international, notamment Les Arts Florissants, Patricia Petibon, Philippe Jaroussky etc. La jeunesse et le talent trouvent aussi toute leur place dans la programmation du festival, avec un cycle dédié.

29é  Festival Sinfonia en Périgueux

du 24 au 31 août 2019 

D’Italie et d’ailleurs

Du 24 au 31 août, Périgueux et 13 communes environnantes se mettent à l’heure de la musique baroque dans toute sa séduisante diversité, avec huit journées débordantes de propositions et de découvertes.

Baroque et hip hop

Folia : le spectacle musical et chorégraphique de Mourad Merzouki et du Concert de l’Hostel-Dieu  donnera le ton d’un festival attaché à rendre le baroque accessible à un très large public. Vivaldi et de nombreuses mélodies populaires italiennes offrent ici prétexte à une étonnante et euphorisante rencontre entre le baroque et le hip hop.

L’Italie à l’honneur

L’Italie occupe d’ailleurs une place de choix dans les programmes de la 29e édition : Boccherini avec Magali Léger et Rosasolis, Anne Magouët et Les Traversées baroques dans Barbara Strozzi, l’oratorio italien du XVIIe siècle, si riche de splendides pages méconnues, par Les Talens Lyriques de Christophe Rousset, la musique sacrée de Vivaldi par Hervé Niquet et son Concert Spirituel, ou encore Chantal Santon-Jeffery et L’Achéron de François Joubert-Caillet dans Monteverdi, Merula et Rore.

« Grand office pour Charles Quint »

La richesse et l’identité de Sinfonia tiennent beaucoup aussi aux liens privilégiés qui se sont tissés au fil des ans avec certains artistes et ensembles : le Concert Spirituel bien sûr, de retour à Sinfonia tout comme l’Ensemble Amarillis d’Héloïse Gaillard ou La Tempête, qui propose un « Grand office pour Charles Quint » conçu en fonction de l’architecture et de l’acoustique de la Cathédrale Saint-Front.

Nouveaux talents et regard neuf

Simon-Pierre Bestion et sa compagnie comptent parmi ces jeunes interprètes dont la sensibilité et la liberté renouvellent de fond en comble l’approche du répertoire baroque, ce au même titre que Justin Taylor, que l’on entendra en soliste et au sein de son Consort, l’ensemble Nevermind et les irrésistibles Kapsber’Girls.

Ces dernières ont été on s’en souvient élues par le public dans la série Jeunes Talents en 2018. Il aura à nouveau à faire son choix cette année parmi six ensembles.

Enfin, comme pour la soirée inaugurale, le Théâtre de l’Odyssée accueillera le spectacle de clôture : la Fairy Queen de Purcell à laquelle Les Nouveaux Caractères de Sébastien d’Hérin promettent d’apporter une saveur et une poésie toute particulières.

http://www.sinfonia-en-perigord.com

Contact presse :
Florence PETROS
Email : florencepetros@gmail.com
www.florencepetros.com

Advertisements