Royaumont, centre international pour les artistes de la musique et de la danse.

batiment-des-moines-01-royaumont-abbaye-fondation

Créée en 1964, la Fondation Royaumont est propriétaire de l’abbaye fondée par St Louis en 1228, classée monument historique en 1927. La Fondation a pour mission de conserver et d’enrichir ce patrimoine, de le mettre au service des artistes et de le rendre accessible à tous les publics. Concerts, rencontres gratuites Fenêtres sur cour[s], ateliers, colloques… se déroulent toute l’année dans l’abbaye.

Festival de Royaumont 2017 : Rencontres, Découvertes, Mouvements

De la musique ancienne à la création contemporaine, de la recherche chorégraphique aux rencontres transculturelles, le Festival  de Royaumont est la face émergée de l’activité permanente du Centre international pour les artistes de la musique et de la danse de Royaumont.

Six week-ends répartis entre le 2 septembre et le 8 octobre, trente-cinq concerts et spectacles au total : de la musique extra-européenne à la danse contemporaine, de Landi et Bach à Aperghis et Cendo, en passant par Chopin et le romantisme allemand, le Festival de Royaumont 2017 s’annonce particulièrement riche et découvreur.

Royaumont offre le cadre le plus propice à la patiente maturation des projets artistiques. Ils sont portés cette année par de nombreuses révélations (dont une cinquantaine de lauréats de la Fondation) mais aussi par des aînés réputés, les uns de retour au Festival, d’autres présents pour la première fois.

La rencontre entre les cultures constitue une part essentielle de la philosophie de Royaumont et sera une fois de plus source de profitables dialogues, entre les maquâms irakiens et la modernité européenne comme entre le répertoire élisabéthain et la musique ottomane.

Très présente dans l’édition 2017, la voix s’illustre dans toute sa diversité, du baroque naissant à la création contemporaine (où la contribution de Voix Nouvelles s’avère irremplaçable), de la musique chorale au récital. On remarque un hommage au regretté Ruben Lifschitz – fidèle à Royaumont pendant un quart de siècle – avec la participation de quinze de ses anciens élèves, chanteurs et pianistes.
La musique instrumentale n’a pas pour autant été négligée. Les claviers occupent comme à l’accoutumée une place privilégiée, en solo aussi bien que dans le cadre concertant, domaine où l’on relève également une intégrale des Brandebourgeois.

Enfin, la danse fait l’objet d’un week-end complet grâce à de jeunes chorégraphes dont les propositions seront l’occasion d’une mise en mouvement de l’Abbaye et d’une poétisation de ses différents lieux.


http://www.royaumont.com/

Contact presse :
Florence PETROS
Email : florencepetros@gmail.com
www.florencepetros.com