Créé en 1981 le festival de musique classique qui se déroule chaque été, pendant les mois de juillet et août, sur tout le département de la Corrèze dans la région de la “Nouvelle Aquitaine” en France.

Il accueille des artistes de renommée internationale notamment Barbara Hendricks, Philippe Jaroussky, Edgar Moreau, le chœur Accentus, Diva Opera… dans de hauts lieux du patrimoine corrèzien.

Festival de la Vézère 2019

du 9 juillet au 22 août 

Ouverture, jeunesse, fidélité

Avec 20 concerts répartis dans 14 lieux du patrimoine, le 39e Festival de la Vézère offre une affiche aussi éclatante que diversifiée, résolument ouverte à la nouvelle génération, fidèle aussi à des artistes et ensembles qui ont contribué à forger l’identité du grand rendez-vous musical corrézien de l’été.

Rencontre du classique et du hip-hop par la Compagnie Rêvolution et le Duo Jatekok : le ton est donné en ouverture d’une 39e édition pleine de surprises ! Ainsi l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine (dirigé par Jean-François Heisser), pour la première fois au Festival, sera-t-il l’interprète du Concerto « Le Rêve de Maya » de Samuel Strouk, présenté en compagnie d’œuvres de Mozart et Villa-Lobos. Thomas Leleu Sextet promet quant à lui une balade inattendue de Bizet au répertoire latino-américain. Victoire de la Musique 2012, Thomas Leleu est l’un des jeunes invités de l’été, tout comme Anaïs Gaudemard (en duo avec Philippe Bernold, grand habitué de la Vézère), Marie-Ange Nguci, le Quatuor Girard, Anastasia Kobekina et Thibaut Garcia (Victoire de la Musique 2019).

Fidèle du Festival depuis 1994, l’Orchestre d’Auvergne – désormais « Orchestre national » – est au rendez-vous avec Roberto Forés Veses pour un éblouissant récital de Julia Lezhneva, soprano internationalement reconnue. Toujours au chapitre lyrique, la compagnie britannique Diva Opera prend une fois de plus ses quartiers au Château du Saillant avec L’Italienne à Alger et Madame Butterfly lors du toujours très attendu « week-end opéra ». Enfin, côté instrumental, on se réjouit de retrouver Raphaël Pidoux, dans le cadre d’une « journée violoncelle », Till Fellner (qui vient de fêter les 90 ans du chef Bernard Haitink avec le London Symphony Orchestra) ou encore Pascal Amoyel, dans le double rôle de pianiste et de comédien avec un spectacle à la gloire de Beethoven.

« Sans musique la vie serait une erreur », affirmait Nietzsche. Le « Gracias à la vida » de l’Ensemble La Chimera d’Eduardo Egüez referme le Festival 2019 par un solaire hymne à la musique et la vie. On ne saurait mieux mettre le cap sur le 40e Festival.

Dossier de presse

Communiqué de presse

http://www.festival-vezere.com

Contact presse :
Florence PETROS
logo-fdv-2016_mediumEmail : florencepetros@gmail.com
www.florencepetros.com

Advertisements