+

Toute l’actualité du mois de mars

ARTISTES & ENSEMBLES MUSICAUX

Ophélie GAILLARD

Saluée tant comme soliste que comme chambriste, Ophélie Gaillard s’impose parmi les personnalités les plus reconnues du violoncelle français. Un violoncelle en liberté qui n’hésite pas à franchir les frontières généralement assignées aux interprètes « classiques » pour emprunter des chemins de traverse et s’aventurer sur des territoires inattendus, car le désir de partage, de rencontre avec les publics les plus larges et divers anime avant tout l’interprète.

Portrait

ANTONIO VIVALDI
I COLORI DELL’OMBRA
OPHÉLIE GAILLARD – 
cello & musical direction
PULCINELLA ORCHESTRA

Après un double disque consacré à Boccherini salué par la critique, Ophélie Gaillard et le Pulcinella Orchestra nous entraînent à la découverte de l’incroyable palette sonore de Vivaldi, le plus génial des compositeurs vénitiens. 

Sortie le 20 mars 2020 | Label Aparté

Communiqué de presse

Concerts
– A RETENIR –
19 mars, Concert sortie CD > Vivaldi avec Pulcinella | Cathédrale Saint-Louis des Invalides
– ET AUSSI –
05 février > Cycle J. S. Bach – Masterclasse et concert | Conservatoire à rayonnement régional de Versailles 
du 18 au 22 février > Académie du Grand Paris
du 24 au 28 mars > Jury concours international Conservatoire Edward Saïd et Masterclasse
25 mars > Concert de Gala | Grand Salon du Consulat général de Jérusalem
26 mars > Récital | Église Sainte-Anne de Jérusalem


LE TRIO KARENINE

Dix ans cette saison, un nouvel enregistrement et beaucoup de projets !

Fondé en 2009 et aujourd’hui composé de Paloma Kouider (piano), Fanny Robilliard (violon) et Louis Rodde (violoncelle), le Trio Karénine est désormais une formation incontournable du paysage français et international. Il compte actuellement parmi les meilleurs, tant par le niveau de chacun de ses membres que l’équilibre, l’harmonie des individualités et un profond sens de la couleur.
Le Trio Karénine souffle sa dixième bougie avec un nouveau disque consacré à l’âme slave, magnifiée par Dvorák, Weinberg et Chostakovitch. Le Trio Karénine traverse les territoires de l’Est (Bohème, Pologne, Russie), leurs élans, leur lyrisme, leurs tragédies.
Ils se produiront sur les grandes scènes nationales à Paris (Philharmonie de Paris, Salle Cortot, Théâtre des Bouffes du Nord), ainsi qu’à Colmar, Annecy, Chambéry, etc ; mais également à l’international, en Allemagne, États-Unis et Angleterre.

Concerts
– A RETENIR –
02 mars 20h30 Concert Extraordinaire > La Belle Saison, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris | RIHM, SCHUMANN, KRAWCZYK
– ET AUSSI –
13 février > Automobile-Club, Paris | Beethoven
16 février 18h00 > Chambéry, Résidence privée Rencontres Artistiques de Bel-Air | Chostakovitch, Beethoven, Schubert
15 mars > Royal National College of Music in Manchester, Manchester RNCM Music Festival | Bernstein, Tailleferre Korngold
17 mars 20h00 >  Ambassade d’Allemagne, Paris – Soirée annuelle de la fondation Mendelssohn | Mendelssohn, Brahms
28 mars 19h00 > Folle Nuit de Nîmes | Beethoven


Elisabeth LEONSKAJA

This image has an empty alt attribute; its file name is 6320172c-2f7b-4cde-8f0e-f9496307686e.jpg

La Reine discrète du piano

Elle est d’un naturel discret et même timide ; elle n’aime pas qu’on fasse une publicité tapageuse autour de son nom et ne goûte pas les ovations après un concert. C’est pourtant une pianiste d’exception, une légende vivante même. Elisabeth Leonskaja règne sur les scènes internationales depuis soixante ans.

Portrait

ELISABETH LEONSKAJA
SCHUMANN

Le répertoire que nous propose Elisabeth Leonskaja reflète trois aspects caractéristiques de Robert Schumann : sa personnalité multiple, son goût pour les cryptogrammes et les rébus musicaux ainsi que sa passion pour — et sa croyance dans — le spiritisme.
 
Sortie le 31 janvier 2020 | Label: eaSonus

Communiqué de presse

Teaser
Elisabeth Leonskaja: Schumann

SAISONS ARTISTIQUES

ROYAUMONT – Abbaye & Fondation

Créée en 1964, la Fondation Royaumont est propriétaire de l’abbaye fondée par St Louis en 1228, classée monument historique en 1927. La Fondation a pour mission de conserver et d’enrichir ce patrimoine, de le mettre au service des artistes et de le rendre accessible à tous les publics. Concerts, rencontres gratuites Fenêtres sur cour[s], ateliers, colloques… se déroulent toute l’année dans l’abbaye.

Les dimanches à Royaumont
Que faites-vous ce week-end ?
Profitez de votre visite de Royaumont et de ses jardins, de votre déjeuner ou de votre nuit à l’abbaye pour assister le dimanche, sans supplément de prix, à des rencontres autour de la musique, de la danse, de l’histoire, de l’architecture, de la nature, de l’artisanat d’art.

Communiqué de presse

1er mars à 15h30
Concert-rencontre : airs d’opéras français
Cycle [les clés du classique]
Marine Chagnon, mezzo-soprano et Katia Weimann, piano
 
8 mars à 15h30
Concert-rencontre : grandes heures du clavecin
Cycle [les clés du classique]
Thomas Vernet, Natsumi Fujita

22 mars à 15h30
Concert-rencontre : autour de l’orgue Cavaillé-Coll
Cycle [les clés du classique]
Thomas Vernet, Emmanuel Arakélian

29 mars à 15h30
Concert-rencontre : autour de l’orgue Cavaillé-Coll
Cycle [les clés du classique]
Thomas Vernet, Yannick Merlin


PHILIPPE MAILLARD PRODUCTIONS

This image has an empty alt attribute; its file name is 273d7b65-bea3-466a-b28b-d6be003994b0.jpg

29e saison des concerts Philippe Maillard Productions 2019/2020

Cette nouvelle saison sera l’occasion de célébrer plusieurs anniversaires importants d’ensembles qui ont marqué nos concerts depuis presque 30 ans. Le Collegium Vocale Gent, qui magnifie la musique de Bach depuis des années à l’Eglise Saint-Roch, fêtera en 2020 les 50 ans de sa création. Il sera là pour quatre concerts exceptionnels, d’Arvo Pärt à Monteverdi, de Bach à Gesualdo. Le Poème harmonique fêtera de son côté ses 20 ans avec un programme Castaldi et Belli, tout comme les Folies Françoises qui nous offriront un Stabat mater de Pergolesi.
Laissez-vous tenter par l’inconnu, sortez des sentiers battus sans aucun parti pris ni a priori !

Communiqué de presse
Brochure 2019/2020

10 mars – 20h30 Salle Cortot
Pierre Hantaï, clavecin
Couperin, Rameau, Duphly
 
12 mars – 20h30 Salle Gaveau
Andreas Scholl, contre-ténor
Edin Karamazov, luth
Dowland, Campion, Johnson, Händel, Folksongs
 
19 mars – 20h30 Salle Gaveau
The King’s Singers
Henry VIII, Byrd, Weelkes, Tomkins, Purcell, Britten, Bennett, traditionnel…

20 mars – 20h30 Salle Gaveau
Sergey Khachatryan, violon
Lusine Khachatryan, piano
Beethoven, Prokofiev, Debussy
 
23 mars – 20h30 Théâtre Grévin
Victor Sicard, baryton
Anna Cardona, piano
Falla, Montsalvatge, Ravel, Ibert
 
25 mars – 20h30 Salle Gaveau
Alexander Paley, piano
Schumann, Rameau, Beethoven

FOCUS
NATHANAËL GOUIN
Liszt, Intégrale des Années de Pèlerinage

Nathanaël Gouin, jeune étoile en pleine ascension, propose une intégrale du monument que Liszt mit près de 30 ans à finaliser : regroupant en trois « Années » les pièces que lui inspirèrent ses voyages en Suisse et surtout en Italie, les Années de pèlerinage contiennent certains morceaux les plus célèbres de leur auteur …

NATHANAËL GOUIN, piano
Liszt : Intégrale des Années de Pèlerinage
Samedi 14 mars 2020 à 18h00 , Salle Gaveau


PIANO **** 
Des concerts d’exception depuis 1967

This image has an empty alt attribute; its file name is 10504c25-9b38-42dd-a281-59d3f738eccc.jpg

Saison 2019-2020, Piano****
Pour la saison 2019-2020, Piano**** a souhaité maintenir la même exigence de qualité qu’il défend depuis plus de cinquante ans au sein du paysage musical parisien. Les concerts proposés s’inscrivent dans une continuité d’excellence qui privilégie avec passion les valeurs de partage et d’émotion.

Brochure 2019/2020

Vendredi 3 avril à 20h30
Grande salle Pierre Boulez – Philharmonie de Paris
Edgar Moreau, Raphaelle Moreau et Alexei Volodin remplacent Murray Perahia

Mercredi 29 avril à 20h00
Théâtre des Champs-Elysées
Yundi, Chopin

CDs

INCANTATION
Virgil Boutellis-Taft, violon
Royal Philharmonic Orchestra, dir. Henry Wood Hall

L’incantation recèle bien des mystères : répétée, scandée, susurrée, elle mène à la transe, charme, envoûte, voire ensorcelle. Le violoniste Virgil Boutellis-Taft se propose ici de lever le voile sur ses pouvoirs secrets, ceux-là mêmes qui résident dans le chant fascinant de son instrument. Tantôt violente et fiévreuse, comme dans la Danse macabre de Camille Saint-Saëns, tantôt caressante et ondoyante, chez Bruch ou Tchaïkovski, l’incantation traverse toute l’histoire, de l’époque baroque (avec la mystérieuse Chaconne de Vitali) au fleuron du cinéma, avec le « Thème de Yumeji », tiré du film In the Mood for Love. Religieuse, vengeresse, magique voire maléfique, elle n’eut de cesse d’inspirer aux compositeurs leurs œuvres les plus magnétiques. Virgil Boutellis-Taft offre une prestation de haut-vol, accompagné par le Royal Philharmonic Orchestra sous la baguette de Jac Van Steen, pour un album fou et magique.

Sortie le 21 février 2020 | Label Aparté

Communiqué de presse


MIASKOVSKY
Sonates pour piano nos 1, 5 et 9
Lydia Jardon

Les 9 Sonates de Nikolaï Miaskovsky (1881-1950) forment un pan trop méconnu de la littérature de piano russe du XXe siècle. Interprète découvreuse, Lydia Jardon s’est prise de passion pour des compositions qu’elle décrit comme le « journal de bord des états d’âme » d’un artiste confronté aux vicissitudes de l’histoire de son pays et réfugié dans un exil intérieur. « Enfer de la dualité » : on pourrait reprendre la formule d’André Lischke sur Chostakovitch s’agissant de Miaskovsky …

Sortie le 27 mars 2020 | Label AR RE-SE

Communiqué de presse

Teaser
Lydia Jardon présente les sonates 1, 5, 9 de Miaskovsky


LABEL KLARTHE

SCHUMAN
LʼHermaphrodite  
Laurianne Corneille, piano

Cet enregistrement est articulé autour de deux cycles de Robert Schumann, ​Les Kreisleriana​ et ​les Chants de l’aube,​ auxquels s’ajoute la pièce ​Widmung​ (initialement un lied de Schumann transcrit pour le piano uniquement par Liszt), pensée comme une clef de voûte. La musique de Schumann, sa poésie, sa folie, s’incarnent dans la thématique du double, le « Doppelgänger ». On y croise donc de manière obsessionnelle Florestan le ténébreux et Eusébius le tendre, l’un après l’autre ou bien entremêlés, et dans des proportions différentes dans l’un et l’autre cycle.

Sortie le 13 mars 2020  | Label Klarthe Records  

Teaser
Laurianne Corneille
Schumann – L’Hermaphrodite


A DECOUVRIR

G. Verdi : Rigoletto
Inva Mula, Leo Nucci, Arènes de Vérone,  
1 DVD Arthaus 107096

par Marc Darmon

Toute l’actualité du mois de février

ARTISTES & ENSEMBLES MUSICAUX

LE TRIO KARENINE

Dix ans cette saison, un nouvel enregistrement et beaucoup de projets !

Fondé en 2009 et aujourd’hui composé de Paloma Kouider (piano), Fanny Robilliard (violon) et Louis Rodde (violoncelle), le Trio Karénine est désormais une formation incontournable du paysage français et international. Il compte actuellement parmi les meilleurs, tant par le niveau de chacun de ses membres que l’équilibre, l’harmonie des individualités et un profond sens de la couleur.
Le Trio Karénine souffle sa dixième bougie avec un nouveau disque consacré à l’âme slave, magnifiée par Dvorák, Weinberg et Chostakovitch. Le Trio Karénine traverse les territoires de l’Est (Bohème, Pologne, Russie), leurs élans, leur lyrisme, leurs tragédies.
Ils se produiront sur les grandes scènes nationales à Paris (Philharmonie de Paris, Salle Cortot, Théâtre des Bouffes du Nord), ainsi qu’à Colmar, Annecy, Chambéry, etc ; mais également à l’international, en Allemagne, États-Unis et Angleterre.

Concerts
– A RETENIR –
02 mars 20h30 Concert Extraordinaire > La Belle Saison, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris | RIHM, SCHUMANN, KRAWCZYK
– ET AUSSI –
13 février > Automobile-Club, Paris | Beethoven
16 février 18h00 > Chambéry, Résidence privée Rencontres Artistiques de Bel-Air | Chostakovitch, Beethoven, Schubert
15 mars > Royal National College of Music in Manchester, Manchester RNCM Music Festival | Bernstein, Tailleferre Korngold
17 mars 20h00 >  Ambassade d’Allemagne, Paris – Soirée annuelle de la fondation Mendelssohn | Mendelssohn, Brahms
28 mars 19h00 > Folle Nuit de Nîmes | Beethoven


Ophélie GAILLARD

Saluée tant comme soliste que comme chambriste, Ophélie Gaillard s’impose parmi les personnalités les plus reconnues du violoncelle français. Un violoncelle en liberté qui n’hésite pas à franchir les frontières généralement assignées aux interprètes « classiques » pour emprunter des chemins de traverse et s’aventurer sur des territoires inattendus, car le désir de partage, de rencontre avec les publics les plus larges et divers anime avant tout l’interprète.

Portrait

ANTONIO VIVALDI
I COLORI DELL’OMBRA
OPHÉLIE GAILLARD – 
cello & musical direction
PULCINELLA ORCHESTRA

Après un double disque consacré à Boccherini salué par la critique, Ophélie Gaillard et le Pulcinella Orchestra nous entraînent à la découverte de l’incroyable palette sonore de Vivaldi, le plus génial des compositeurs vénitiens. 

Sortie le 20 mars 2020 | Label Aparté

Communiqué de presse

Concerts
– A RETENIR –
19 mars, Concert sortie CD > Vivaldi avec Pulcinella | Cathédrale Saint-Louis des Invalides
– ET AUSSI –
05 février > Cycle J. S. Bach – Masterclasse et concert | Conservatoire à rayonnement régional de Versailles 
du 18 au 22 février > Académie du Grand Paris
du 24 au 28 mars > Jury concours international Conservatoire Edward Saïd et Masterclasse
25 mars > Concert de Gala | Grand Salon du Consulat général de Jérusalem
26 mars > Récital | Église Sainte-Anne de Jérusalem


Elisabeth LEONSKAJA

This image has an empty alt attribute; its file name is 6320172c-2f7b-4cde-8f0e-f9496307686e.jpg

La Reine discrète du piano

Elle est d’un naturel discret et même timide ; elle n’aime pas qu’on fasse une publicité tapageuse autour de son nom et ne goûte pas les ovations après un concert. C’est pourtant une pianiste d’exception, une légende vivante même. Elisabeth Leonskaja règne sur les scènes internationales depuis soixante ans.

Portrait

ELISABETH LEONSKAJA
SCHUMANN

Le répertoire que nous propose Elisabeth Leonskaja reflète trois aspects caractéristiques de Robert Schumann : sa personnalité multiple, son goût pour les cryptogrammes et les rébus musicaux ainsi que sa passion pour — et sa croyance dans — le spiritisme.
 
Sortie le 31 janvier 2020 | Label: eaSonus

Communiqué de presse

Teaser
Elisabeth Leonskaja: Schumann

SAISONS ARTISTIQUES

ROYAUMONT – Abbaye & Fondation

Créée en 1964, la Fondation Royaumont est propriétaire de l’abbaye fondée par St Louis en 1228, classée monument historique en 1927. La Fondation a pour mission de conserver et d’enrichir ce patrimoine, de le mettre au service des artistes et de le rendre accessible à tous les publics. Concerts, rencontres gratuites Fenêtres sur cour[s], ateliers, colloques… se déroulent toute l’année dans l’abbaye.

14 février 19h00
Une Saint-Valentin historique !
Duo de lauréats de la Fondation Royaumont : Jeanne Mendoche, soprano, et Benjamin d’Anfray, pianiste
Dossier de presse
 
16 février 15h00
Autour de Sébastien Daucé
Polyphonies vocales
Répertoire baroque français du XVIIe siècle (Boësset et Moulinié)

16 février 18h00
Académie Orsay-Royaumont 2
Autour de Christoph Pregardien et Ulrich Eisenlohr
Lieder allemands
 
23 février 18h00
Autour de Jean-Luc Ho et Leon Berben
Polyphonies et Stylus fantasticus au clavier
Académie du clavecin


PIANO **** 
Des concerts d’exception depuis 1967

This image has an empty alt attribute; its file name is 10504c25-9b38-42dd-a281-59d3f738eccc.jpg

Saison 2019-2020, Piano****
Pour la saison 2019-2020, Piano**** a souhaité maintenir la même exigence de qualité qu’il défend depuis plus de cinquante ans au sein du paysage musical parisien. Les concerts proposés s’inscrivent dans une continuité d’excellence qui privilégie avec passion les valeurs de partage et d’émotion.

Brochure 2019/2020

Lundi 10 février 2020 à 20h30
ELISABETH LEONSKAJA (REMPLACE NELSON FREIRE)
Grande salle Pierre Boulez – Philharmonie
Beethoven, Schumann, Schubert


PHILIPPE MAILLARD PRODUCTIONS

This image has an empty alt attribute; its file name is 273d7b65-bea3-466a-b28b-d6be003994b0.jpg

29e saison des concerts Philippe Maillard Productions 2019/2020

Cette nouvelle saison sera l’occasion de célébrer plusieurs anniversaires importants d’ensembles qui ont marqué nos concerts depuis presque 30 ans. Le Collegium Vocale Gent, qui magnifie la musique de Bach depuis des années à l’Eglise Saint-Roch, fêtera en 2020 les 50 ans de sa création. Il sera là pour quatre concerts exceptionnels, d’Arvo Pärt à Monteverdi, de Bach à Gesualdo. Le Poème harmonique fêtera de son côté ses 20 ans avec un programme Castaldi et Belli, tout comme les Folies Françoises qui nous offriront un Stabat mater de Pergolesi.
Laissez-vous tenter par l’inconnu, sortez des sentiers battus sans aucun parti pris ni a priori !

Communiqué de presse
Brochure 2019/2020

5 février à 20H30 – Salle Cortot
Anthea Pichanick, contralto
Les Accents
Thibault Noally, violon et direction
Vivaldi, Scarlatti, Porpora, Hasse
 
24 février 2020 à 20h30 – Théâtre Grévin
François Lazarevitch, flûte
Lucile Boulanger, viole de gambe
Justin Taylor, clavecin
Johann Sebastian Bach

25 février 2020 à 20h30 – Salle Cortot
Barbara Kusa, soprano
Luis Rigou, flûtes andines
La Chimera – E. Egüez, direction
Musiques anciennes et modernes du Brésil, Paraguay et Argentine

Collegium Vocale Gent Saison 2019-20
Cinquantième anniversaire : 4 concerts exceptionnels

Ce fut en 1970 que Philippe Herreweghe fonda le Collegium Vocale Gent avec pour objectif d’étendre au chant choral les nouvelles pratiques d’interprétation que la fameuse « révolution baroque » était en passe d’établir. Immédiatement, le Collegium Vocale s’a rma comme un partenaire indispensable de la légendaire intégrale des cantates de Bach menée conjointement par Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt. Rapidement, le « CVG» se dota de son propre orchestre, véritable alter ego de la formation chorale.

EVENEMENT

INCANTATION
Virgil Boutellis-Taft & Royal Philharmonic Orchestra

Lundi 2 mars à 20h30 – Salle Gaveau

Magnifique programme que celui proposé par le violoniste Virgil Boutellis-Taft qui, après un brillant début de carrière aux Etats-Unis, vient d’enregistrer son nouvel album « Incantation » avec le Royal Philharmonic Orchestra, pour notre plus grand ravissement. Ferveur et intensité de ces œuvres servies par un archet fougueux et généreux. Parmi celles-ci, une pièce originale de Thomas Enhco, qu’ils créeront ensemble à cette occasion, autour d’un dialogue improvisé entre le violon, le piano jazz et l’orchestre. Qualifié par la critique de « violoniste hors pair » au « son intense, brillant, somptueux » et à « la virtuosité impressionnante », Virgil Boutellis-Taft partage sa vie entre l’Europe et les Etats-Unis et se produit en tant que soliste et chambriste dans les grandes salles des deux continents, telles que le Philharmonie de Berlin, le Carnegie Hall, le Wigmore Hall…

PROGRAMME

Tomaso A. Vitali, Chaconne en sol mineur
Camille Saint-Saëns, Danse macabre
Max Bruch, Kol Nidrei
Piotr Llitch Tchaikovsky, Sérénade mélancolique
Ernest Chausson, Poème
Ernest Bloch, Nigun
Astor Piazzolla, Oblivion
Thomas Enhco, Composition originale pour violon/piano (création)

Virgil Boutellis-Taft, violon
Les Solistes du Royal Philharmonic Orchestra
Thomas Enhco, piano

INCANTATION
Virgil Boutellis-Taft, violon,
Royal Philharmonic Orchestra, dir. Henry Wood Hall
VITALI, SAINT-SAËNS, TCHAIKOVSKY, BRUCH, CHAUSSON, BLOCH, UMEBAYASHI

Sortie le 21 février 2020 | Label Aparté
Communiqué de presse

CDs

BRAHMS
Trio et Quintette avec clarinette
Florent Héau


La clarinette a été́ la source d’inspiration de ces dernières œuvres de Brahms. Un siècle plus tôt, l’amitié́  entre le clarinettiste Stadler et Mozart culminait avec le sublime concerto K 622, comme un adieu lumineux.  Ici, les adieux sont en clair-obscur.  Souvent, la clarinette semble agir comme la madeleine de Proust. Sa douceur nostalgique convoque les  souvenirs, et conduit à l’introspection.  Puccini dans Tosca, choisit la clarinette pour introduire le magnifique air “E lucevan le stelle”. Mario, aux  portes de la mort, regarde les étoiles et se souvient des jours heureux. Et la clarinette chante.   Alors que l’inspiration s’était tarie, Brahms est tombé sous le charme de la clarinette de Mühlfeld et il a  trouvé́ là le moyen d’expression de ce qu’il appelait son “automne intérieur”, délivrant ainsi ses passions  ultimes. »

Sortie le 7 février 2020  | Label Klarthe Records  

Concerts de sortie
31 janvier à 20h, Salle Colonne – Brahms en trio
2 mars à 20h, Salle Colonne – Brahms en quintette

Communiqué de presse


LABEL KLARTHE

SCHUMAN
LʼHermaphrodite  
Laurianne Corneille, piano

Cet enregistrement est articulé autour de deux cycles de Robert Schumann, ​Les Kreisleriana​ et ​les Chants de l’aube,​ auxquels s’ajoute la pièce ​Widmung​ (initialement un lied de Schumann transcrit pour le piano uniquement par Liszt), pensée comme une clef de voûte. La musique de Schumann, sa poésie, sa folie, s’incarnent dans la thématique du double, le « Doppelgänger ». On y croise donc de manière obsessionnelle Florestan le ténébreux et Eusébius le tendre, l’un après l’autre ou bien entremêlés, et dans des proportions différentes dans l’un et l’autre cycle.

Sortie le 13 mars 2020  | Label Klarthe Records  

Concert de sortie
2 mars à 20h, Salle Colonne – Brahms en quintette

Communiqué de presse

A DECOUVRIR

G. Verdi : Rigoletto
Inva Mula, Leo Nucci, Arènes de Vérone,  
1 DVD Arthaus 107096

par Marc Darmon

Toute l’actualité du mois de janvier

BONNE ANNÉE 2020 !

ARTISTES & ENSEMBLES MUSICAUX

Elisabeth LEONSKAJA

This image has an empty alt attribute; its file name is 6320172c-2f7b-4cde-8f0e-f9496307686e.jpg

La Reine discrète du piano

Elle est d’un naturel discret et même timide ; elle n’aime pas qu’on fasse une publicité tapageuse autour de son nom et ne goûte pas les ovations après un concert. C’est pourtant une pianiste d’exception, une légende vivante même. Elisabeth Leonskaja règne sur les scènes internationales depuis soixante ans.

Portrait

30 janvier 2020 > Théâtre des Champs-Élysées CYCLE SCHUBERT
Elisabeth Leonskaja, piano / Liza Ferschtmann, violon / Jakob Koranyi, violoncelle
 
31 janvier 2020 >  Théâtre des Champs-Élysées CYCLE SCHUBERT II
Streichquartett der Staatskapelle Berlin, Elisabeth Leonskaja, piano, Franz Helmerson, violoncelle


LE TRIO KARENINE

Dix ans cette saison, un nouvel enregistrement et beaucoup de projets !

Fondé en 2009 et aujourd’hui composé de Paloma Kouider (piano), Fanny Robilliard (violon) et Louis Rodde (violoncelle), le Trio Karénine est désormais une formation incontournable du paysage français et international. Il compte actuellement parmi les meilleurs, tant par le niveau de chacun de ses membres que l’équilibre, l’harmonie des individualités et un profond sens de la couleur.
Le Trio Karénine souffle sa dixième bougie avec un nouveau disque consacré à l’âme slave, magnifiée par Dvorák, Weinberg et Chostakovitch. Le Trio Karénine traverse les territoires de l’Est (Bohème, Pologne, Russie), leurs élans, leur lyrisme, leurs tragédies.
Ils se produiront sur les grandes scènes nationales à Paris (Philharmonie de Paris, Salle Cortot, Théâtre des Bouffes du Nord), ainsi qu’à Colmar, Annecy, Chambéry, etc ; mais également à l’international, en Allemagne, États-Unis et Angleterre.

Chostakovitch – Dvořák – Weinberg 
Trio Karénine

Anna Karénine, l’héroïne de Tolstoï dont les trois interprètes portent le nom, incarne superbement les tourments et la flamme du peuple russe. Bohème, Pologne, Russie : le Trio Karénine traverse les territoires de l’Est, leurs élans, leur lyrisme, leurs tragédies. L’âme slave, magnifiée par Dvořák, Weinberg et Chostakovitch, en est le maître-mot. Label Mirare  – Sortie le 11 octobre 2019

Communiqué de presse


Ophélie GAILLARD

This image has an empty alt attribute; its file name is 6320172c-2f7b-4cde-8f0e-f9496307686e.jpg

Saluée tant comme soliste que comme chambriste, Ophélie Gaillard s’impose parmi les personnalités les plus reconnues du violoncelle français. Un violoncelle en liberté qui n’hésite pas à franchir les frontières généralement assignées aux interprètes « classiques » pour emprunter des chemins de traverse et s’aventurer sur des territoires inattendus, car le désir de partage, de rencontre avec les publics les plus larges et divers anime avant tout l’interprète.

Portrait

This image has an empty alt attribute; its file name is 632850e6-6f1c-471f-a940-0751c5ee7262-1.jpg

CANTO DE SEREIA
avec Toquinho

Le 15 novembre 2019 paraîtra Canto de Sereia, nouvel album de Toquinho et Ophélie Gaillard, en collaboration avec Gabriel Sivak.


  • 18 janvier > Haendel & Création de Intrépides de Alexandros Markeas, avec Pulcinella – Théâtre des Quatre Saisons, Gradignan
  • 19 janvier > Dutilleux & Tout un Monde Lointain avec l’Orchestre du PESMD de Bordeaux, Bordeaux

ENSEMBLE CONTRASTE

This image has an empty alt attribute; its file name is e7bc804d-5bbd-4cc9-b61e-a1eafa8ad3ba.jpg

La musique est une fête – Contraste la savoure, en toute liberté !

Abolir les cadres figés, bousculer les frontières d’une vie musicale trop souvent compartimentée à l’excès: tel est l’esprit de l’Ensemble Contraste, collectif d’artistes fondé en 2000 par Arnaud Thorette et Johan Farjot.
«Décomplexer le classique», concevoir son travail en antithèse du cliché «nœud pap – queue de pie», mélanger les genres, composer, arranger, provoquer sans cesse la surprise pour des spectacles originaux mais aussi des concerts plus «classiques», voilà bien la nature profonde de cet ensemble.

19 janvier 15h >Best Offenbach avec Chantal Santon (soprano) et Ambroisine Bré (mezzo-soprano) – Théâtre Montansier – Versailles (78)

24 janvier 20h30  > Joséphine Baker avec Magali Léger (soprano) – Musique(s) en scène – Mériel (95)

26 janvier 17h  > Les Dames d’Offenbach avec Chantal Santon (soprano) La Barcarolle – Saint-Omer (62)

SAISONS ARTISTIQUES

ROYAUMONT – Abbaye & Fondation

Créée en 1964, la Fondation Royaumont est propriétaire de l’abbaye fondée par St Louis en 1228, classée monument historique en 1927. La Fondation a pour mission de conserver et d’enrichir ce patrimoine, de le mettre au service des artistes et de le rendre accessible à tous les publics. Concerts, rencontres gratuites Fenêtres sur cour[s], ateliers, colloques… se déroulent toute l’année dans l’abbaye.

Visites guidées
 
Des visites guidées sont proposées tous les week-ends et jours fériés aux horaires suivants :
Samedi : 14h30, 15h30, 16h30
Dimanche et jours fériés : de novembre à mars : 12h (sauf le 1er janvier), 14h30, 15h30, 16h30 et d’avril à octobre : 12h, 14h30, 15h45, 17h


PIANO **** 
Des concerts d’exception depuis 1967

This image has an empty alt attribute; its file name is 10504c25-9b38-42dd-a281-59d3f738eccc.jpg

Saison 2019-2020, Piano****
Pour la saison 2019-2020, Piano**** a souhaité maintenir la même exigence de qualité qu’il défend depuis plus de cinquante ans au sein du paysage musical parisien. Les concerts proposés s’inscrivent dans une continuité d’excellence qui privilégie avec passion les valeurs de partage et d’émotion.

Brochure 2019/2020

7 janvier 2020
Philharmonie de Paris Grande salle Pierre Boulez
BACH / SIR ANDRAS SCHIFF

19 janvier 2020
Philharmonie de Paris Grande salle Pierre Boulez
BEETHOVEN / BARENBOIM*
Intégrale des sonates

21 janvier 2020
Philharmonie de Paris Grande salle Pierre Boulez
BEETHOVEN / BARENBOIM*
Intégrale des sonates

30 janvier 2020
Théâtre des Champs-Élysées
CYCLE SCHUBERT
Elisabeth Leonskaja, piano
Liza Ferschtmann, violon
Jakob Koranyi, violoncelle

31 janvier 2020
Théâtre des Champs-Élysées
CYCLE SCHUBERT II
Streichquartett der Staatskapelle Berlin
Elisabeth Leonskaja, piano
Franz Helmerson, violoncelle


PHILIPPE MAILLARD PRODUCTIONS

This image has an empty alt attribute; its file name is 273d7b65-bea3-466a-b28b-d6be003994b0.jpg

29e saison des concerts Philippe Maillard Productions 2019/2020

Cette nouvelle saison sera l’occasion de célébrer plusieurs anniversaires importants d’ensembles qui ont marqué nos concerts depuis presque 30 ans. Le Collegium Vocale Gent, qui magnifie la musique de Bach depuis des années à l’Eglise Saint-Roch, fêtera en 2020 les 50 ans de sa création. Il sera là pour quatre concerts exceptionnels, d’Arvo Pärt à Monteverdi, de Bach à Gesualdo. Le Poème harmonique fêtera de son côté ses 20 ans avec un programme Castaldi et Belli, tout comme les Folies Françoises qui nous offriront un Stabat mater de Pergolesi.
Laissez-vous tenter par l’inconnu, sortez des sentiers battus sans aucun parti pris ni a priori !

Communiqué de presse
Brochure 2019/2020

17 janvier 2020 – 20h30 – Salle Gaveau
D. Guillon, M. de Viloutreys,
Les Folies Françoises
P. Cohën-Akenine, direction
Stabat Mater de Pergolèse, le reste du programme est une surprise !

21 janvier 2020 – 20h30 – Eglise Saint-Roch
Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe, direction
Johann Sebastian Bach : Cantates

24 janvier 2020 – 20h30 – Salle Gaveau
Alexandre Pascal, violon
Aurélien Pascal, violoncelle
Denis Pascal, piano
Beethoven, Brahms, Schubert

30 janvier 2020 – 20h30 – Salle Gaveau
Vox Luminis – A nocte temporis
Reinoud van Mechelen, ténor
Marc-Antoine Charpentier : Orphée aux enfers

Collegium Vocale Gent Saison 2019-20
Cinquantième anniversaire : 4 concerts exceptionnels

Ce fut en 1970 que Philippe Herreweghe fonda le Collegium Vocale Gent avec pour objectif d’étendre au chant choral les nouvelles pratiques d’interprétation que la fameuse « révolution baroque » était en passe d’établir. Immédiatement, le Collegium Vocale s’a rma comme un partenaire indispensable de la légendaire intégrale des cantates de Bach menée conjointement par Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt. Rapidement, le « CVG» se dota de son propre orchestre, véritable alter ego de la formation chorale.

EVENEMENT

TRIOS D’EXCEPTION
24 janvier 2020 – 20H30 – Salle Gaveau

  • Alexandre Pascal, violon
  • Aurélien Pascal, violoncelle
  • Denis Pascal, piano
  • Beethoven, Brahms, Schubert

Voilà une « affaire de famille » en musique comme on aimerait en voir plus souvent. Nos fidèles connaissent les qualités éminentes de Denis Pascal et d’Aurélien Pascal : le premier est un pianiste d’exception, le second l’une des étoiles les plus brillantes de la nouvelle génération du violoncelle français…

Communiqué de presse

CDs
This image has an empty alt attribute; its file name is 96322ae1-89d7-40ae-a79b-ec8eefeed246.jpeg

Robert Schumann
Innere Stimmen : Voix intérieures
Jérôme Granjon, 
piano


 Après le succès des étonnantes « Fantaisies du Second Empire » Jérôme Granjon revient à un répertoire bien plus familier des amateurs de clavier avec Robert Schumann. 

Sortie le 1er novembre 2019 | Anima
Communiqué de presse


This image has an empty alt attribute; its file name is 437e2ae6-c543-48b2-9ea4-89faf4e4f401.jpeg

Charles Richard-Hamelin, piano
Chopin, Ballades et Impromptus

Le cinquième album du pianiste Charles Richard-Hamelin à paraitre sous étiquette Analekta, n’est rien de moins qu’impressionnant. Cette intégrale des ballades et des impromptus de Frédéric Chopin permet d’apprécier le jeu exceptionnel du pianiste ainsi que deux versants importants de l’œuvre du compositeur, soit le souffle narratif dont témoignent les ballades et son talent d’improvisateur dans les quatre impromptus.  

Sortie le 8 novembre 2019  | Analekta
Communiqué de presse


LABEL KLARTHE

Vinophony
 Julien Gernay, piano

Découvrez  une  expérience  sensorielle  qui  relie  les  émotions  communes  dʼune  dégustation  à  un  parcours  musical.  Ces impressions qui nous rassemblent sont le reflet dʼun rêve partagé qui se respire, sʼécoute et se déguste. Bienvenue dans lʼunivers « Vinophony ».

Sortie le 6 décembre 2019  | Label Klarthe Records 

 Communiqué de presse

PROCHAINEMENT

INCANTATION

Virgil Boutellis-Taft, violon
Royal Philharmonic Orchestra,
dir. Henry Wood Hall
Vitali, Saint-Saëns, Tchaikovsky, Bruch, Massenet, Chausson, Bloch, Piazzolla, Umebayashi
(Label Aparté)
 Concert de sortie : 
Le 2 mars 2020 – salle Gaveau

A DECOUVRIR

G. Verdi : Rigoletto
Inva Mula, Leo Nucci, Arènes de Vérone,  
1 DVD Arthaus 107096

par Marc Darmon

G. Verdi : Rigoletto

Inva Mula, Leo Nucci, Arènes de Vérone,  1 DVD Arthaus 107096

Les trois opéras qui ont assuré la réputation de Verdi, ses ouvrages les plus célèbres, ont été composés à la même période (1850-1853). La carrière de Verdi est répartie entre les opéras de jeunesse (dont tout de même Nabucco, Macbeth, …) et les opéras de la maturité (Don Carlos, Un Bal Masqué, La Force du Destin, Simon Boccanegra, Aïda, puis Otello et Falstaff). Et entre les deux il composa la fameuse trilogie, La Traviata, Le Trouvère et Rigoletto. Ces trois opéras sont d’un style très similaire, fait d’airs et ensembles inoubliables accompagnés simplement par l’orchestre, alternant avec une dramaturgie implacable soulignée par un orchestre plus original.

Le premier des trois a été Rigoletto. Il est une évidence que les drames romantiques de Victor Hugo, qui s’abstraient de la contrainte des unités de lieu et de temps, sont bien adaptés à la transposition en opéras. Après avoir composé Ernani d’après le chef d’œuvre d’Hugo, emblématique du théâtre romantique, Verdi s’est ici inspiré du formidable le Roi s’amuse (pièce jouée puis interdite en 1832, absolument du niveau d’Hernani ou Ruy Blas),  transposant la cour de François 1er à la cour du Duc de Mantoue. L’intrigue est la même : le souverain libertin est encouragé dans sa débauche par son bouffon (Triboulet, véritable bouffon de François 1er, devient ici Rigoletto). Mais le Duc déshonore également la fille du bouffon, qui décide de se venger. Rigoletto, maudit, échouera et perdra sa fille dans la mise en œuvre manquée de sa vengeance.

Le spectacle filmé en 2001 dans les Arènes de Vérone méritait d’être immortalisé. Les Arènes de Vérone, le plus grand théâtre romain encore en état (avec le Colisée) est le lieu d’un festival d’opéra depuis 1913. Évidemment ce lieu a des contraintes (espace gigantesque, en plein air, ne facilitant pas l’acoustique, car naturellement rien n’est sonorisé) mais aussi de nombreux avantages : Le cadre tout d’abord, faisant office de décor naturel (comme à Orange) ce qui permet d’avoir des décors supplémentaires très simples, mais aussi la taille de la scène qui permet d’offrir un spectacle visuel impressionnant. Nous avons ainsi par exemple plus de soixante danseurs lors du bal qui ouvre l’opéra, les courtisans se répartissant sur scène et une partie des gradins.

En DVD le défaut d’acoustique est parfaitement gommé, et l’on profite sans contrepartie d’un impressionnant spectacle sur un scène gigantesque telle que rarement vue à l’opéra (sauf à Bercy ou dans des stades, mais avec sonorisation et une réalisation musicale d’un niveau bien moindre). Ici la performance musicale est du même niveau que sur les meilleures scènes. La roumaine Inva Mula, découverte en France grâce aux spectacles du regretté Pierre Jourdan au Théâtre Impérial de Compiègne, est une Gilda magnifique. Son air « Gultier Malde » où elle pense à son nouvel amoureux (le duc déguisé, Gaucher Mahiet chez Hugo) est absolument magnifique. Le grand baryton Leo Nucci, ici enregistré en fin de carrière, est très crédible en bouffon mesquin puis éploré. Habitué de ce rôle, il le joue avec des mimiques et mouvements du corps dont nous profitons, mais dont les spectateurs de Vérone n’ont pas dû voir grand-chose. Inva Mula et Nucci ont un magnifique duo où la jeune fille avoue sa honte à son père. Tellement réussi, ce duo a été applaudi longuement, et bissé par les deux chanteurs : c’est un signe de qualité qui ne trompe pas, car le bis d’un ensemble est rarissime (on se souvient du sextuor de Lucia de Lamermoor, bissé par Callas et Di Stefano sous la direction de Karajan en 1955, dont le disque est chéri par les collectionneurs). Nous avons été moins convaincus par le Duc joué par Aquiles Machado, même si son La Donna e Mobile est très réussi. Cet air est la traduction du « Souvent femme varie, bien fol qui s’y fit », cher à  François 1er et rappelé par Victor Hugo dans la pièce.

Il y a plusieurs Traviata à conseiller en DVD (la prise de rôle d’A. Gheorhiu avec Solti à Covent Garden chez Decca, le duo torride Netrebko-Villazon chez DG, ou bien le très beau film de Zefirelli). Mais pour Rigoletto, c’est ce spectacle que nous recommandons, sans hésiter.

Beethoven : Fidelio

Beethoven : Fidelio

Waltraud Meier, Peter Seiffert, Matti Salminen, Rainer Trost,   Direction Zubin Mehta

Un DVD ou un Blu-Ray  Medici Arts 2072498

Fidelio est l’unique Opéra de Beethoven. Mais il lui a demandé autant de travail que trois. Publié et joué à Vienne en 1805 sous le titre Léonore, ou le triomphe de l’amour conjugal, et à cette époque singspiel classique dans la continuité de la fin du XVIII° siècle, il fut remanié plusieurs fois (avec chaque fois une nouvelle Ouverture) jusqu’à devenir en 1814 Fidelio, drame annonçant les opéras romantiques du XIX° siècle. Léonore est l’épouse de Florestan, prisonnier de façon abusive d’un gouverneur totalitaire qui va le condamner à mort. Léonore se déguise en jeune homme, Fidelio, et se fait recruter dans la prison pour libérer à temps son époux.

Naturellement entre 1805 et 1814 la situation nationale à Vienne (la ville est occupée par les troupes napoléoniennes en 1805) et les idées philosophiques et politiques de Beethoven ont changé. De même l’intrigue romantique est devenue allégorie politique, le personnage charnel Léonore s’est transformé en symbole Fidelio, et l’opéra mozartien est devenu un hymne épique intemporel d’une portée humaniste équivalente à la neuvième symphonie ou à la Missa Solemnis.

On ne peut rêver aujourd’hui plus belle et plus riche distribution que celle qui fut réunie à Valence sous la baguette dynamique de Zubin Mehta. Waltraud Meier est proprement fantastique. A la fois magnifique en femme fidèle et dévouée, elle est tout à fait crédible déguisée en jeune homme. Elle crève l’écran de sa présence magnétique, avec une voix absolument intacte, émouvante et prenante. Son Florestan est le grand wagnérien Peter Seiffert, probablement la voix la plus adaptée au rôle de nos jours. Ce duo, dans un décor assez similaire, nous rappelle le duo mémorable formé des deux géants de l’époque John Vickers et Gundula Janowitz que le regretté Pierre Jourdan avait réunis et filmés dans les arènes d’Orange il y a quarante ans. Les autres artistes sont parfaits : Matti Salminen impressionnant en gardien de prison plein de sympathie et de doutes, Reiner Trost en amoureux éconduit et aigri, et la brillante Marzelline d’Ildiko Raimondi qui a la difficile tâche d’entamer l’opéra par trois airs et ensembles, parfaitement menés (même si le rôle s’est considérablement réduit dans les remaniements successifs de l’opéra).

Musicalement ce DVD est donc une référence pour longtemps. Le spectacle monté à l’occasion de l’inauguration du nouveau Palau de les Arts « Reina Sofia » de Valence par Pier’Alli est très réussi, avec quelques nouveautés, comme cette ouverture Leonore III, insérée pour équilibrer les deux actes au milieu du second acte comme l’avait suggéré et fait Mahler, mais ce qui n’avait jamais été refait depuis. La mise en scène et les décors sont parfaitement adaptés, sans originalité particulière, mais sans non plus transformer la perception que l’on doit avoir de cet opéra universel. L’absence de lumière de certaines scènes bien sombres a pour but de faire ressortir particulièrement la lumière sur certains personnages. Le second acte débute même dans le noir absolu (même l’orchestre a éteint ses lampes), procédé sûrement impressionnant dans la salle, mais que l’on doit reconnaître moins marquant en DVD.

Ce DVD est un excellent moyen de découvrir l’autre Hymne à la Liberté de Beethoven qu’est Fidelio.

%d bloggers like this: